Voiture

2022, quelle voiture choisir pour un achat serein ?

 

Depuis plusieurs mois vous hésitez à franchir le pas, est-ce le bon moment pour changer de voiture ? Quelle technologie choisir, diesel, essence, hybride? 

Nous vous proposons un tour d’horizon des avantages et des inconvénients pour vous aider à faire votre choix.

Quel moteur choisir ?

De nos jours, nous sommes tous au courant des enjeux écologique imposés au secteur automobile. On nous annonce la fin du diesel pour 2024, certain constructeur ne propose déjà plus le diesel sur certain modèle. Les facteurs indispensables à une prise de décision sont le prix, l’autonomie et l’impact écologique… quelle technologie de voiture choisir ? Votre profil d’utilisation de votre future voiture vous permettra de choisir la technologie que vous faites de votre véhicule.

Une voiture diesel : les avantages et les inconvénients

Le choix d’un véhicule diesel est un investissement : comptez 1000 à 2500 euros de plus qu’un équivalent essence. Un choix pour un rouleur plus de 20 000 km par an, l’amortissement est rapide, pour plusieurs raisons. À la pompe, un litre coûte moins cher qu’un litre d’essence. Les moteurs diesel consomment moins que les moteurs essence.

Les voitures diesel ont un impact réel sur la qualité de l’air. Les émissions d’oxyde d’azote et de particules de carbone, ont un impact sur la santé. Pour inciter les conducteurs à se tourner vers d’autres motorisations, le Ministère de la transition écologique a mis en place l’alignement de la fiscalité du gazole sur celle du sans-plomb, donc la d-fin de l’incitation du gazole. En France, certaines grandes agglomérations ont déjà mis en place des mesures de restriction pour la circulation des véhicules diesel. La Mairie de Paris a décidé de bannir ce type de moteur thermique d’ici 2024. Au niveau national, l’objectif fixé est la disparition totale du diesel en 2040.

Un véhicule essence : les avantages et les inconvénients

Pour les rouleurs urbains parcourant moins de 20 000 km par an, mieux vaut privilégier un véhicule essence. Comme évoqué précédemment, de plus en plus de citadines sont exclusivement proposées en version essence. Un véhicule essence émet moins de particules fines. Cependant,  l’introduction en 2007 des d’injection directe en essence (IDE) a changé la donne. L’IDE permettent de réduire la consommation de carburant, mais ils émettent davantage de particules fine. Cette étude on démontré que certain moteur équipé IDE émettaient plus que les moteurs diesel récents. Les révisions sur les moteurs essence sont moins onéreux que les moteurs diesel. D’autre part, votre nouveau véhicule essence aura l’autorisation pour circulé dans les grandes agglomération sans aucune restriction contraire au véhicule diesel. 

L’hybride : les avantages et les inconvénients

L’hybride est équipé de 2 moteurs : un moteur électrique (batterie) et un moteur thermique. A faible allure, vous utilisez le moteur électrique, ce qui vous permet de faire des économies et de ne pas polluer. Lorsque que la vitesse augmente, le moteur thermique prend le relais. Les hybrides sont donc préconisé pour ceux qui roulent principalement en ville. Dans ce cas, vous pourrez économiser jusqu’à 20 % de carburant d’après les constructeurs. Certain véhicule vous permettrons de rouler 100% hybride si vos trajets quotidiens ne dépassent pas une vingtaine de kilomètres.

Le prix des véhicules hybrides est assez élevé, le surcoût est d’environ de 5000 euros. Notons qu’il existe les hydres rechargeables, la particularité est que le moteur électrique est rechargeable. Effectivement ces véhicules permettent la recharge à domicile ou à l’extérieur. 

L’électrique : les avantages et les inconvénients

La voiture électrique permet un déplacement avec aucun rejet de CO2. La possibilité de rouler sans polluer. Le choix d’une voiture électrique c’est aucune consommation de carburant fossile et ne rejette pas de CO2. Les tarifs sont très élevés : il faut compter en moyenne 20000 euros pour une citadine. Les véhicules électriques neufs bénéficient d’un bonus écologique pouvant atteindre 6000 euros. Enfin, si vous achetez un véhicule électrique, le prix de revient kilométrique est quasiment le même que le thermique. 

L’inconvénient principal de ce type de véhicule est l’autonomie : la plupart des modèles présentent une autonomie d’environ 160 km en théorie. Tout dépend de votre style de conduite et des conditions de circulation. Certains constructeurs on améliore l’autonomie de leur véhicule ramenant l’autonomie à 400 km d’autonomie. Un point essentiel il faut des bornes de recharge publiques, on en voit fleurir dans de nombreuses communes, mais le maillage du réseau n’est pas à la hauteur des dires des politiques. Certaine borne ne sont déjà plus opérationnelle et le temps de recharge n’est pas optimum car très peu de borne « super chargeur ».

La voiture électrique est donc surtout adaptée aux personnes se déplaçant dans le cadre de trajets courts dans les grandes agglomération. Elle peut aussi être utilisée comme second véhicule.

EN CONCLUSION ?

Vous l’aurez compris à la lecture de cet article, le choix de la motorisation de votre futur véhicule dépendra de votre profil d’utilisateur :

  • Si vous parcourez plus de 20 000 km par an, le diesel sera conseillé l.
  • Si vos déplacements alterne la ville, la route et l’autoroute, autoroute et que vous faites moins de 20 000 km par an, une motorisation hybride est la meilleure des solutions.
  • Si vous roulez essentiellement en milieu urbain et périurbain dans une grande agglomération et que vous avez les moyens, l’électrique est la solution adapté